boiser


boiser

boiser [ bwaze ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1671; de bois
1Garnir avec du bois. Boiser une mine. cuveler. Vx Garnir de menuiserie. « Il fit boiser toute sa maison » (Saint-Simon).
2(1808) Planter d'arbres (un terrain) pour former un bois. Boiser une contrée. reboiser.
⊗ CONTR. Déboiser.

boiser verbe transitif (de bois) Garnir d'arbres, planter d'arbres un terrain nu. Exécuter le soutènement, même métallique, d'une excavation (chantier d'exploitation ou galerie).

boiser
v. tr.
d1./d CONSTR Garnir d'une boiserie.
d2./d MINES Procéder au soutènement à l'aide d'étais en bois.
d3./d Planter d'arbres.

⇒BOISER, verbe trans.
A.— Planter (une région) en bois, en forêts, garnir d'arbres :
1. Des routes blanches traversaient ce large pays, des bouts de forêts le boisaient par places, ...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Monsieur Parent, 1886, p. 618.
P. anal. et p. plaisant. (cf. bois I B 2). ,,Cocufier. Sa légitime le boisait avec ses commis`` (BRUANT 1901, p. 112).
B.— Revêtir ou consolider avec du bois.
1. MINES :
2. On nous accuse de mal boiser. C'est vrai, nous ne donnons pas à ce travail le temps nécessaire. (...). Payez-nous davantage, nous boiserons mieux, nous mettrons aux bois les heures voulues, au lieu de nous acharner à l'abattage, la seule besogne productive.
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1320.
2. TECHNOL. [L'obj. désigne surtout les murs d'une pièce] :
3. Cette pièce, dont les deux croisées donnaient sur la rue, était planchéiée; des panneaux gris, à moulures antiques, la boisaient de haut en bas; son plafond se composait de poutres apparentes également peintes en gris.
BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, p. 27.
P. métaph. :
4. Mais une sécheresse interne, une complète absence de salive lui boisaient la gorge, la langue, provoquaient sur les endroits de la peau restés sensibles une impression de mat insupportable. Il avait essayé de boire. Son geste déraillait, cherchait la carafe ailleurs que sur la chaise, et bientôt ses jambes, ses bras se paralysant il ne bougea plus.
COCTEAU, Les Enfants terribles, 1929, p. 180.
Prononc. :[bwaze]. Également [].
Étymol. ET HIST. — A.— 1671 « couvrir de bois des murs » (POMEY); 1885 mines, supra ex. 2. B.— a) 1690 adj. boisé « couvert d'arbres » (FUR.); b) 1863 (LITTRÉ : Boiser. Garnir de forêts), [ne se trouve pas dans BOISTE 1834].
Dér. de bois; A de bois désignant la matière; B de bois désignant les arbres; dés. -er et suff. .
STAT. — Fréq. abs. littér. :12.

boiser [bwɑze] v. tr.
ÉTYM. 1671, au sens 1; de bois.
1 Vx. Garnir avec du bois. || Faire boiser les murs d'un appartement ( Boiserie).Techn. Renforcer par un boisage. || Boiser une galerie de mine ( Boisage).
1 Le maréchal d'Estrées aimait fort Nanteuil, il fit boiser toute sa maison.
Saint-Simon, Mémoires, 11, 265.
2 (Attesté 1863; de boisé). Garnir d'arbres (un terrain). Planter; reboiser. || Boiser une contrée, une colline. ci-dessous Boisé (plus cour.).
——————
boisé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (1690).
1 Couvert de bois (I.). || Région boisée.
2 Des pentes boisées descendent en moutonnant vers le bas de la vallée.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 67.
3 Nous gagnons une partie plus boisée, tout au bord de l'affluent, dont les eaux sont sensiblement plus limpides.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 691.
2 Vx. || Murs boisés, couverts de boiseries.Techn. (mines). Renforcé par un boisage ( Boiser, 1.). || Galerie boisée.
3 Fig., fam. Vx. Garni de bois (5.) comme un cerf. || Tête boisée, qui porte des cornes (mari trompé).
CONTR. Déboiser. — Découvert.
DÉR. Boisage, boisé, boisement, boiseur.
COMP. Déboiser, reboiser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boiser — Boiser. v. act. Garnir de menuiserie. Il faut boiser cette chambre. il a fait boiser sa chapelle …   Dictionnaire de l'Académie française

  • boiser — BOISER.v. a. Garnir de menuiserie. Faire boiser une chambre, un cabinet. Boisé, ée. participe.Boisé, ée, est aussi adjectif, et il n est guère d usage qu en cette phrase, Terre bien boisée, qui se dit d Une terre bien garnie de bois …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • BOISER — v. tr. Garnir de menuiserie. Faire boiser une chambre, un cabinet. En termes d’Eaux et forêts, il signifie Garnir de bois. Boiser une contrée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • boiser — (boi zé) v. a. 1°   Garnir de menuiserie. •   Le maréchal d Estrées aimait fort Nanteuil, il fit boiser toute sa maison, SAINT SIMON 114, 265. 2°   Terme de marine. Construire la carcasse d un bâtiment, en montant tous les membres sur la quille.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BOISER — v. a. Garnir de menuiserie. Faire boiser une chambre, un cabinet. BOISÉ, ÉE. participe, Chambre boisée.   Il s emploie aussi adjectivement, et se dit D un pays, d une terre qui est bien garnie de bois. Pays, canton bien boisé. Terre bien boisée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • boiser — vt. , planter des arbres pour en faire un bois : BWAIZÎ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • boisage — [ bwazaʒ ] n. m. • 1610; de boiser 1 ♦ Action de boiser (1o), de garnir avec du bois de menuiserie. Boisage d une maison, d un navire. ♢ (1796) Boisage d une galerie, d un puits de mine. ⇒ cuvelage. 2 ♦ Ensemble du bois servant à boiser. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • boisement — [ bwazmɑ̃ ] n. m. • 1823; de boiser ♦ Action de boiser (2o), de garnir d arbres un terrain. Boisement par semis, par plantation. ⊗ CONTR. Déboisement. ● boisement nom masculin Action de boiser ; plantation d arbres forestiers. boisement n. m.… …   Encyclopédie Universelle

  • déboiser — [ debwaze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1803; de dé et boiser 1 ♦ Cour. Dégarnir (un terrain) des bois qui le recouvrent. Déboiser une colline. Pronom. Montagnes qui se déboisent. P. p. adj. Montagnes déboisées. 2 ♦ Techn. Défaire le boisage de… …   Encyclopédie Universelle

  • reboiser — [ r(ə)bwaze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1846; de re et boiser ♦ Planter d arbres (un terrain qui a été déboisé), y reconstituer un bois, une forêt. Reboiser les pentes d une montagne. Absolt Après cet incendie de forêt, il fallut reboiser. ●… …   Encyclopédie Universelle